Les deux-roues subissent une interdiction, les motos et scooters seront interdits entre les files en février

Les motos et les scooters pour gagner du temps ont tendance à emprunter les voies entre les voitures, ce ne sera pas plus possible.

Moto
Source : capture Pixabay

Généralement, les motards et les conducteurs des scooters utilisent ces files entre les voitures afin d’éviter les embouteillages. Les deux-roues sont aussi réjouissants puisqu’ils vous permettent de gagner du temps grâce à ce gabarit beaucoup plus petit par rapport à un véhicule traditionnel. Toutefois, dès le 1er février 2021, ils perdront considérablement cet avantage puisqu’une mesure va entrer en vigueur très rapidement. Vous devrez donc rouler comme une et non vous faufiler dans les différentes files à droite et à gauche.

11 départements seront concernés par cette interdiction en

Dans les villes où les embouteillages sont considérables à savoir ou encore Lyon, les motos et les scooters ont tendance à se glisser entre les voitures. Ils remontent ainsi les files avec une réelle aisance afin d’échapper à tous les embouteillages. C’est simple, rapide, efficace, mais très dangereux et les accidents sont parfois nombreux lorsque les automobilistes ne sont pas attentifs.

  • Le 27 janvier dernier, la délégation de la Sécurité routière a donc partagé cette interdiction qui entrera en vigueur dès le 1er février.
  • Ce sont 11 départements qui sont concernés alors qu’il s’agissait d’une phase de test notamment pour Île-de-France.
  • Les résultats n’ont pas été concluants et le a décidé d’abandonner cette autorisation.
  • En effet, une augmentation des accidents a même été identifiée et elle est de 12 % pour les deux-roues qui empruntent ces files.

Dans le Code de la route, la circulation inter-file ne sera donc pas ajoutée et bien sûr la pratique sera interdite. Si vous vous déplacez tout de même avec votre moto ou votre scooter qu’il possède deux ou trois roues entre les différentes files, vous pourriez écoper d’une amende. Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur l’expérimentation, la Sécurité routière a notamment partagé un document où toutes les données sont énoncées et elles montrent que l’expérimentation n’offre pas le résultat attendu, ce qui motive donc cette interdiction qui sera valable dès le 1er février pour l’ensemble de la France bien sûr.

Comme le but premier était finalement de réduire les accidents et comme les conséquences ne sont pas celles escomptées, il n’est finalement pas surprenant que cette mesure soit reléguée aux oubliettes.

Une nouvelle interdiction et une amende

Bien sûr, si vous êtes un adepte de la moto ou du scooter, vous devrez être vigilant surtout si des forces de l’ordre sont dans les parages. En effet, il s’agira d’une infraction au Code de la route et vous pourriez écoper d’une amende de 135 euros et votre permis de conduire sera délesté de trois points si vous êtes pris en flagrant délit entre les files de voitures. Si vous vous demandez comment rouler sur les routes de France, sachez qu’il suffira de se mettre derrière les voitures et vous ne pourrez plus les dépasser entre les files et les remonter comme vous pouviez le faire autrefois.

Par contre, il sera possible de dépasser les voitures sur des routes traditionnelles comme des voitures classiques. Ce qui est donc interdit est de remonter les files alors qu’il y a des embouteillages ou de rouler entre deux voitures, et non dans une voie bien distincte. La Sécurité routière testait cette méthode depuis 2016 et ce sont près de 3000 kilomètres de routes en France qui ont été concernés par cette expérimentation. Une nouvelle demande a été formulée avec des mesures adaptées pour que ces éventuels déplacements soient un peu plus sécurisés.

Soyez vigilant sur les routes, car les motards sont nombreux à perdre la vie tous les ans.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.